• vie de ouf

     

    vie de ouf

     

    De sentes en chemins creux, j'arrive à leurs villages. Les odeurs de fricot me disent que c'est dimanche. Mal habillée, un peu crottée  j'avance. J'entends leurs rires et les infos, c'est l'apéro, derrière leurs rideaux. Une lourdeur à l'estomac, juste parfois, me fait presser le pas. Au bout du village, sur un pieu, un ver au bec, le merle m'appelle.  Je vois, le chemin, enfin, il me reprend, je les laisse dans leurs dimanches. Pour tous, je ne suis qu'une passante.

     

    je

     

    vie de ouf

     

     Vie de ouf.. Laquelle ?

     

     

    vie de ouf

    « ma forêt profondecollage naïf »

  • Commentaires

    1
    Mardi 8 Mars 2016 à 06:58
    anto

    Salut Françoise

    Suivre la grive 

    Loin des dentelles

    Sur l'autre rive

    La vie est belle .......

     

    Bonne journée et bise dentelée ..

     

      • Mardi 8 Mars 2016 à 07:02

        tu me chantes bien .. je te souris. bonjour Antoine

    2
    Mardi 8 Mars 2016 à 07:09

    excellente serie!! amitiés

    3
    Mardi 8 Mars 2016 à 07:14

    Pas forcément d'opposition entre les deux mondes...

    Derrière les rideaux, on t'envie peut-être de filer sur les chemins...

    4
    Mue
    Mardi 8 Mars 2016 à 07:41

     Jolis rideaux crochetés et enrubannés ...

    La dernière me rappelle la " mare au diable "...merci

    Bises Françoise

    5
    Mardi 8 Mars 2016 à 07:52

    heure de l'apéro -

    un merle lève son ver

    à ta santé...

     

    Bises

      • Mardi 8 Mars 2016 à 08:44

        juste un trait... d'humour que j'avais osé.. merci de le traduire ainsi

    6
    Mardi 8 Mars 2016 à 08:34

    Un camarade avait fait une étude sociologique sur les fenêtres, c'était très intéressant. On donne à voir tout de même. En Hollande pas de rideaux aux fenêtre on voit les gens vivre, c'est comme ça. Belles images. Je conseillerai le chemin de la ème image à un certain marcheur que tu connais.

      • Mardi 8 Mars 2016 à 08:42

        que je connais ?... chez moi j'ai été obligée de mettre des rideaux, les oiseaux se cognaient dans les baies et s'assommaient.. c'est assommant

      • Mardi 8 Mars 2016 à 10:06

        je cogite..... et j'ai trouvé... Fred.

      • Mercredi 9 Mars 2016 à 09:07

        Fre, ou Alex, c'est selon. Pas cool les piafs. Faut nettoyer les carreaux après.

    7
    Mardi 8 Mars 2016 à 08:39

    Passante sans souci ?

    8
    Mardi 8 Mars 2016 à 09:00
    Claudine/canelle

    A chacun son chemin de vie mais surtout que la plenitude soit au bout de ce choix ..

    Bises 

    9
    Mardi 8 Mars 2016 à 10:29

    ça me fait penser à la chanson de Couté : c'est d'main dimanche @ +

    10
    Mardi 8 Mars 2016 à 11:03

    Une très belle série, bonne journée, bises !

    11
    Mardi 8 Mars 2016 à 11:20

    Tant que ce n'est pas nous qui tombons en rideau...on peux toujours admirer ceux des autres.

    12
    Mardi 8 Mars 2016 à 11:28

    Derrière la fenêtre ou la passante? La deuxième pour moi aussi il va sans dire. Joli récit d'une traversée de village. :)

    13
    l'autre canard
    Mardi 8 Mars 2016 à 11:32

    plutôt lever le rideau que le baisser, parole de canard ! Magnifique ton texte...vraiment.

      • Mardi 8 Mars 2016 à 11:46

        ouvrir et vivre le soleil. ton compliment me touche

    14
    Mardi 8 Mars 2016 à 11:56

    Le salaire de la liberté...

    15
    Mardi 8 Mars 2016 à 12:08

    En prenant ta photo, tu as dû voir un pan de rideau se rabattre rapidement. On prend aussi l'apéro au bord de la fenêtre, pour regarder les passantes sous les fenêtres.

    Bon dimanche

    16
    monique
    Mardi 8 Mars 2016 à 12:51

    Les mots te viennent nature , tu vois, tu entends, tu dis et.... il n' y a pas que l'estomac qui parle, quant à la question une vie de ouf !  laquelle ? Inutile de se le demander cela va de soi quoique ... parfois.... l'apéro, les rires.... alors je réponds " les deux mon capitaine" j'aime quand la pensée s'exprime au fil des pas sur tes chemins c'est pour moi une forme de poésie que j'adore.

      • Jeudi 10 Mars 2016 à 06:48

        merci Monique, je ne suis pas une cérébrale. j'aime quand l'émotion vraie coule dans les mots.. simplement nature..

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    17
    Mardi 8 Mars 2016 à 14:54

    chacun sa vie, en tout cas très sympa ces rideaux!

    18
    Mardi 8 Mars 2016 à 16:52

    Bonsoir

    La vie de ouf c'est la leur ... endimanchés autour d'un thé

    Au moins toi tu vis.

    note que j'aime bien ces rideaux en macramé ;-)

    19
    Mardi 8 Mars 2016 à 16:54

    J'aime beaucoup ces fenêtres et ces dentelles ... il s'en passe des choses derrière !

    20
    FL
    Mardi 8 Mars 2016 à 19:28

    Chez les anciens il y avait sur la porte un "heurtoir".Il y avait aussi l'assiette du voyageur.Si vous ne heurtez point ,l'on ne saura pas que vous êtes là." Heurtez " et vous verrez. La tradition est ancienne et dans les nouveaux il y en a qui ont encore la façon des anciens.happy

    21
    Mardi 8 Mars 2016 à 19:47

    je me sens passante comme vous, bises crottées

    22
    quantinosse
    Mardi 8 Mars 2016 à 21:29

    En parlant de pieu, il est aussi derrière ces jolis rideaux... Et ce chemin, je le trouve un peu à l'image de cette politique qui mène nulle part, enfin on a une direction. Notre bison n'est pas très futé. 

    23
    Mardi 8 Mars 2016 à 21:53

    A 300 % avec ton titre !! et ne faut pas se voiler la face !! ce n'est pas prêt de s'arrêter !!

    Je préfère retirer le voile comme en Hollande !! on partage plus !

    Bonne soirée !! ;-)

     

    24
    Mercredi 9 Mars 2016 à 04:31
    Michael Rawluk

    I like those lacy shots.Very nice.

    25
    Mercredi 9 Mars 2016 à 06:34

    Jolies photos de ces rideaux qui habillent si bien  les fenêtres.

    26
    Mercredi 9 Mars 2016 à 22:31

    Vie de ouf...de soulagement de continuer sur le chemin...

    27
    Jeudi 10 Mars 2016 à 09:55

    De dentelle en chemin, la vie se tricote ou détricote... c'est selon...

    J'aime ta prose... ouf !

    28
    Jeudi 10 Mars 2016 à 21:20

    J'aime cette belle façon de préférer les chemins aux repas sans fins des dimanches sans faim. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :