• ralentir le pas

     

     

    C'est une balade facile où je menais les passants de ma vie.

    Désormais, je marche, seule, au bout de moi.

     

    la brume se dissipe .  je ralentis le pas . j'aime m'asseoir  près de ce banc . je regarde le monde au loin.

    dans mon silence

     

     

     

     

     

    « brumedes hortensias »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 28 Octobre 2015 à 07:17
    julie

    T'as bien raison, mieux vaut seule que accompagnée par quelqu'un qui n'a pas le même rythme que toi... surtout si tu t'arrêtes toutes les minutes pour faire de belles photos ;)

    C'est petit chez toi, on peut carrément courir autour de cette belle demeure... :)

    Peut-on avoir le nom de ce village ?

    Bonne journée Françoise. Bise.

     

      • Mercredi 28 Octobre 2015 à 07:19

        Ste Suzanne 53

        bise de bonne journée

    2
    Mercredi 28 Octobre 2015 à 07:22
    claudine/canelle

    Coucou 

    Des paysages partagés un moment et puis retour vers soi 

    Bonne journée à toi 

    Bises

     

    3
    Mercredi 28 Octobre 2015 à 07:56

    Jolis paysages brumeux, j'aime cette ambiance feutrée.

    4
    Mercredi 28 Octobre 2015 à 08:04
    Venir goûter au silence, là ... seule est appréciable et ressourçant ...
    5
    Mercredi 28 Octobre 2015 à 08:09

    j'aime beaucoup les châteaux dans la brume

    JP

    6
    Mercredi 28 Octobre 2015 à 08:34

    La brume et la forêt est une invitation au fait de ralentir. Très belles images.

    7
    Mercredi 28 Octobre 2015 à 08:52

    magnifique cet endroit embrumé! de belle balade a faire! amitiés

    8
    Mercredi 28 Octobre 2015 à 09:14

    Le silence et la solitude nourrit la poésie...

    Superbes les 3

    9
    Mercredi 28 Octobre 2015 à 09:38

    passant dans le brouillard

    les pas sans toi

    la nature ta compagne

    t'accompagne

     

    10
    Mercredi 28 Octobre 2015 à 09:44
    Cristophe

    - Pourquoi ralentir le pas ? Il suffit, au départ, de ne pas se presser.

    - Certes, mais on peut ralentir quand même.

    11
    Mercredi 28 Octobre 2015 à 10:37

    Des passants comblés, j'imagine... prêts à repasser...

    12
    Mercredi 28 Octobre 2015 à 10:52

    J'aime ce lieu ou s'est posé ce banc. Tes paysages brumeux sont magnifiques.

    13
    Mercredi 28 Octobre 2015 à 11:09

    la barrière est toujours ouverte, c'est juste un geste du paysage qui indique par où le regard peut se porter. @ +

    14
    monique
    Mercredi 28 Octobre 2015 à 17:44

    Au travers de tes photos et des mots qui les accompagnent c'est toute une aura de poésie et de douce sensation de communion avec la nature à l'horizon du monde, des paysages si beaux qu'ils laissent place au silence et au bonheur d'avoir ce privilège de pouvoir prendre le temps de s'en imprégner.

    "Avoir la vocation de la solitude c'est se livrer, s'abandonner complètement, faire une totale confiance au silence qui règne sur une vaste étendue de forêts et de collines, d'eau ou de sable ; c'est rester assis parfaitement immobile tandis que le soleil se lève sur ce paysage et comble le silence de sa lumière" Thomas Merton (dans Les pouvoirs du silence de John Lane)

     

     

    15
    Mercredi 28 Octobre 2015 à 18:47

    Ton espace de " Marche seule au bout de soi " est Extra !

     Merci pour ce partage de brume fraîche au bout du monde, et dans un si bon silence . BizOux

    16
    Mercredi 28 Octobre 2015 à 20:50

    Je crois connaitre ce château ne serait-ce pas le si beau village médiéval   de Sainte Suzanne ??

    Superbes clichés dans la brume 

    17
    Mercredi 28 Octobre 2015 à 22:08

    Un faible pour le romantisme de ta deuxième photo en sous bois.

    18
    Mercredi 28 Octobre 2015 à 22:20

    Bonsoir

    Tu as cet art de faire des photos qui émeuvent, qui ne peuvent laisser insensible, même si on n'a pas toujours les mots pour le dire. On ne peut cacher l'automne; il est au dessus du banc, il se laisse balayer par le vieux portillon et il surgit, victorieux, de la brume dans laquelle le château est silence.

    19
    Mercredi 28 Octobre 2015 à 23:01

    Quatre très belles photos..................Je suis habitué.

    Bonne fin de soirée

    Merci

    20
    Jeudi 29 Octobre 2015 à 17:34

    Les bancs au bout des chemins. Petits bouts du monde au bout de soi...

    Belle citation de Thomas Merton par Monique.

    21
    Jeudi 29 Octobre 2015 à 18:35

    Bonjour Dilettante

    Toujours de belles images empreintes de poésie !

    Bizz : Jean-Pierre

    22
    Vendredi 30 Octobre 2015 à 08:26

    Un texte de sérénité retrouvée pour de très belles images!

    23
    Vendredi 30 Octobre 2015 à 21:27

    Une porte ouverte sur le brouillard est un monde à imaginer. 

    24
    Pat
    Jeudi 5 Novembre 2015 à 16:29

    Avec cette brume , c'est magnifique - j'étais en Loire lors de la parution et avec des paysages ainsi !! un régal

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :