• mes tissages

     

     Ma fille a établi notre arbre généalogique, et, elle est remontée jusqu'au moyen-âge. Du côté paternel, nous sommes issus d'une famille de tisserands, qui, de génération en génération, changent de région, sans jamais se fixer. Je comprends mieux mon besoin d'errance, mon sentiment de non appartenance.

    Quand je vois que l'on érige encore ces murs de la honte, ces barbelés..

    Quand je vois ces familles qui fuient la guerre, la violence, qui risquent leur vie et que l'on refuse que l'on chasse au mieux que l'on parque...

    J'ai honte..

     Ce sont des enfants, des femmes , des hommes , des humains sur la terre ... La terre qui est la leur aussi,

    Aussi.

     Je rêve , pour ma descendance, d'un monde sans frontière, sans religion, sans besoin de possession, sans trust financier, un monde sans guerre, un monde non régi par ce sentiment d'appartenance qui chaque jour divise, tue.

     

     

    métissage, mes tissages

    « côté terrecontre tout ou à l'envers »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 2 Septembre 2015 à 08:17
    Je rêve de ce même monde ...
    Quand je pense tout haut ce que tu présentes ici, on me regarde bizarrement, comme quand je dis que j'aime l'automne et la pluie ...
    Merci pour ce billet ...
    Belle journée à toi
    2
    Mercredi 2 Septembre 2015 à 09:34

    Un beau rêve...lointain. Chacun, chaque être, veut avoir son territoire, et l'interdire aux autres, animaux compris. Et même des arbres et des plantes ne poussent que sur leur sol. Mais pour les hommes, ce rêve lointain se réalisera: l'homme est migrant par nature et les races s'uniformiseront.

    Tes tissages viennent de très loin, et ils sont beaux.

    Bonne journée

     

    3
    Libellule bleue
    Mercredi 2 Septembre 2015 à 09:40
    Les barrières créent la misère, la guerre et nous rendent austères et grégaires....
    La lumière, elle, s'immisce partout.
    Elle nous fait comprendre que nous faisons partis d'un tout,
    A nous d'y donner le meilleur de nous.
    Quelque soit nos ancêtres,
    Nous sommes tous des êtres à moitié fous,
    Pourvus que nous sachions être nous
    4
    Mercredi 2 Septembre 2015 à 09:42

    et l'arbre n'est qu'un des habitants de la forêt...

    5
    Mercredi 2 Septembre 2015 à 09:47

    Un message qui rappelle que pour la plupart d'entre nous, nous sommes des enfants de déplacés - volontaires ou non. S'en souvenir permettrait  l'empathie. Merci!

    6
    Isa
    Mercredi 2 Septembre 2015 à 09:54
    Isa

    Jolis mots. Et tes tissages sont métissages...

     

    7
    Mercredi 2 Septembre 2015 à 10:03

    Je fais le même rêve, et ta photo est très belle.

    8
    Mercredi 2 Septembre 2015 à 10:11
    Cristophe

    On peut rêver...

    Bravo à ta fille pour ce travail !

    9
    Mercredi 2 Septembre 2015 à 10:34

    tu es devenue Anarchiste....super....

    fernando

    10
    anto
    Mercredi 2 Septembre 2015 à 12:13
    anto

    Salut Françoise 

    Je crois que j'ai bien saisi le fil de ta pensée que je partage mais je suis pessimiste en ce qui concerne l'avenir serein de l'humanité .

    bonne fin de journée bise     toujours aussi chaud 32°en ce moment 

    11
    Mercredi 2 Septembre 2015 à 13:26

    Bonjour Dilettante.

    "I have a dream..."

    12
    Mercredi 2 Septembre 2015 à 13:46

    Je pense un peu comme Pascal -Mbindo ....

    Le soir, je regardes les actualités tous ces migrants. Ils ressemblent à des bêtes parquées. Dans le monde d'aujourd'hui c'est ce qui m'inquiète le plus. Que va t-on faire d'eux ? Que vont-ils devenir ?

    13
    Mercredi 2 Septembre 2015 à 15:34
    Robert

    le syndrome du "pas dans ma cour" s'appliquent aussi aux migrants?

    14
    Mercredi 2 Septembre 2015 à 16:21

    Très jolie cette photo dans son aspect sombre qui illustre bien tes propos.
    Comme toi j'ai honte. L'humain n'a t'il aucun humanisme ?
    De mon côté du côté paternel également, musiciens violoneux à cheval dans les villages au moyen âge, d'où probablement également mon sentiment d'être simplement terrienne.
    Bonne journée

    15
    Mercredi 2 Septembre 2015 à 17:47

    L'homme est un prédateur. Comme les animaux. Point.

    16
    Mercredi 2 Septembre 2015 à 17:54

    @ Libellule bleue : je ne sais plus qui a dit " il faut vivre sa folie, cela permet de devenir "sage ".. " . j'ajouterai dans le respect de l'autre...vaste débat..merci d'être passée, tu as un blog?

    @ Christine : je te remercie d'avoir pris position sur ce sujet. bonsoir

    @ Mbindo16 : les plantes, les arbres, les animaux se battent pour se nourrir se reproduire pour exister peu souvent pour nuire pour le plaisir de tuer, c'est ce qui nous différencie hélas . merci pour ton commentaire, bonsoir

    @ thé âche : vivant comme nous

    @ Gine : nous sommes tous devenus de " doux " mélanges.....sarcastic.. bonsoir

    @ Isa : comme tes fourmis en recherche d'équilibre. bonsoir

    @ Caroline T :  et ainsi contaminer le monde d'idées positives... sourire et bonsoir

    @ Cristophe : oui elle y a passé du temps, je n'aurais jamais fait cette démarche... cela nous a révélé aussi que de "nombreuses" ancêtres s'assumaient seules hors mariage ou se mariaient très tard avec des reconnaissances d'enfants ... d'où mon côté rebelle. .bonsoir

    @ tilk : devenue, non j'ai toujours pensé ainsi.; anarchiste c'est déjà me ranger sous une étiquette, dans un courant et je le refuse.bonsoir.

    @ anto : tu me suis dans mes pensées chaotiques.. t'es fort...... bonsoir..

    @ photoem : je  suis connue pour quelqu'un qui ne rêve pas... sourire et bonsoir

    @ Petits Bonheurs : il faudrait ouvrir nos portes, nos maisons trop grandes, les maisons vides...  bonsoir

    @ Robert : l'immobilisme des gouvernements et la connerie des racistes, des trouillards.. Si on ouvrait les frontières , les migrants se mêleraient à la population en se répartissant géographiquement. bonsoir

     @ Pascale MD : un troubadour...c'était déjà l'esprit du chemin.. J'aime bien le terme " chemineau ".. cheminer dans l'éphémère.. bonsoir

    17
    Mercredi 2 Septembre 2015 à 17:55

    @ Florentin : il a conscience de ce qu'il fait de ce qu'il est, il est sans excuse,  il doit évoluer. bonsoir Flo

    18
    Mercredi 2 Septembre 2015 à 18:47

    Croisons les doigts pour que ces tissages se mêlent harmonieusement...


    Heureusement que l'on a toujours notre "liberté de penser"...comme disait un certain chanteur.... et de rêver !!

    19
    Mercredi 2 Septembre 2015 à 22:43

    Nous sommes nombreux à rêver d'un monde meilleur. Merci de nous rappeler ce rêve qui parfois nous abandonne.

    20
    Jeudi 3 Septembre 2015 à 05:14
    Michael Rawluk

    That is superb. Very imaginative.

    21
    Jeudi 3 Septembre 2015 à 06:36

    @ Nath : sans faire trop de noeuds... bonne journée

    @ de monts en mots : rêver ne suffit pas, il faut agir. bonne journée

    @ Mickael Rawluk : thank you...smile

    22
    Jeudi 3 Septembre 2015 à 14:32

    Ce monde est là, à portée de main, le malheur c'est que nous n'avons pas le bras long...et ceux qui l'ont ne rêvent que possession...

    23
    monique
    Jeudi 3 Septembre 2015 à 19:07

    Ce  que nous offre à voir le XXIème siècle n'est pas le siècle des lumières ni de la tolérance, ni de la liberté, ni de l'amour, ni de l'intelligence, ni de l'égalité encore moins de la fraternité ce sont les hommes que nous sommes qui avons laissé se tisser le monde tel qu'il est, il n'y a pas de quoi être fier, nous sommes tous concernés, il y a un problème dans le métier à tisser auquel il faut remédier mais tissage est possible, il suffit de savoir prendre le fil de l'histoire dans le droit fil, respecter la trame et ne pas laisser se perpétuer les erreurs commises  depuis trop longtemps  déjà sans vouloir les voir en se disant impuissant et irresponsable et ce, dans le respect de tous.

    24
    Jeudi 3 Septembre 2015 à 22:19

    Le monde est fou !! je rêve d une ile

    25
    Vendredi 4 Septembre 2015 à 06:39

    @ mélanite : nous votons. nous pensons. nous donnons des valeurs à nos enfants.. nous sommes aussi responsables. bonne journée.

    @ monique :  de tout temps, la violence anime les hommes. Rien ne progresse malgré le confort, l'éducation, la culture... c'est triste. bonne journée

    @ couleurs du temps : une île.. c'est facile, sur le littoral il y en a des belles et sauvages. tu viens... sourire....

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :