• en rives de soi

     

    Hier matin, au bord de la rivière, j'ai cherché l'accord entre le sain et le malsain dérivant, le dégradé et le dégradant.

     

     Mon univers est simple sombre reposant. Il me faut marcher à l'ombre pour goûter le soleil.

     

    Je suis en friche mais debout. Nul ne pourra.

     

    Ma force est là: le simple, le nature, le vrai au fil d'un matin de solitude.

     

    « bruyèrefatras »

  • Commentaires

    1
    Mardi 20 Juin à 07:47

    Je ne sais dans quelle mesure tu retravailles ou non tes photos, mais la compo de la 2 est saisissante.

    La flânerie des canards au travers du feuillage  dans un sillage de rose avec le reflet qui plonge comme une barrière est très chouette aussi ...

      • Mardi 20 Juin à 07:55

        je ne les retravaille pas, je n'ai pas photoshop , mes photos sont dans l'imperfection de l'émotion première.merci

    2
    Mardi 20 Juin à 07:53

    La nuit, permet d'apprécier le jour......

    Plein de bisous ma belle.smile

    3
    Mardi 20 Juin à 07:55
    loulou le filou

    Les coquelicots sont magnifiques...

    4
    Mardi 20 Juin à 08:07
    Francis

    Que serait-ce sans contrastes ? D'une tristesse désolante aux pensées aseptisées...
    Qu'est-ce avec contrastes ? Plein de vie, et de révoltes salvatrices, du moment qu'on a les mots et les images...
    ... jusqu'à un certain point.

    5
    Mardi 20 Juin à 08:34

    Magnifique série , j'aime beaucoup !

    Bises

    6
    Mardi 20 Juin à 10:42

    Poésie de la dégradation. Conte de fait réel.

    7
    Mardi 20 Juin à 11:16

    Plein de contrastes...

    8
    Mardi 20 Juin à 12:39

    c'est une force je pense...

    9
    Mardi 20 Juin à 13:04

    J'aime, tes photos.

    10
    Mardi 20 Juin à 13:56

    même ce qui est laid tu le rends beau !!!!

    besitos

    tilk

    11
    Mardi 20 Juin à 15:27

    Tes trois photos inspirent la fraicheur, ça fait du bien. 

    12
    monique
    Mardi 20 Juin à 16:28

    Sur le chemin de solitude, la nature accomplit son rôle au travers de la beauté , non seulement mot après mot sur le chemin de l'écriture  mais d'images en images , elle sait révolter, apaiser,  offrir une source d'énergie nécessaire où puiser sa force. J'aime beaucoup la douceur des coquelicots dans ce halo rendu de brume,  comme un petit havre de douceur. Ce milieu est le nôtre et c'est là notre richesse.

     

    13
    Mardi 20 Juin à 16:54

    Ton univers simple sombre reposant me sourit ; ça c'est de la photo !!!

    14
    Mardi 20 Juin à 21:29

    Excellente série       cool

    Bonne fin de semaine.
    Yvon.

    15
    Mercredi 21 Juin à 04:44
    Il me paraît que vous êtes parvenue à trouver cet accord, une harmonie qui reflète le monde dans lequel nous vivons. La première photo est admirable
    16
    Mue
    Mercredi 21 Juin à 08:00

    C'est beau tout ça !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :